Karl Lagerfeld home library

Lorque j’avais 10 ans je me promenais en rue avec mon oncle. Ne sachant reconnaître le poète Allemand qui donna son nom à une rue, mon oncle me giffla dans la figure. Arrivé à la maison il cria sur ma mère : « Ton fils est aussi abruti que toi ». Jamais je n’oublierai cet incident, dit le roi de la mode Karl Lagerfeld au Times.

Depuis ce jour j’ai été obsédé par les livres en cherchant de combler les lacunes dans mes connaissances. Je ne guérirai jamais de cette maladie. Toutes les chambres de ses maisons à Monaco, Paris et New York abritent une partie de sa collection personnelle d’environ 300.000 livres. ‘Je ne collectionne pas d’objets d’art, seulement des livres. Il n’y a pas de place pour autre chose.’

L’obsession de Lagerfeld se traduit également en une librairie dont il est le propriétaire. Depuis l’incident Lagerfeld a tout mis en œuvre pour combler les lacunes dans sa connaissance.

‘Je veux tout savoir sur tous les sujets. Ce sont surtout les biographies de personnes que je n’ai jamais connues qui m’intéressent. Je ne me considère pas comme un intellectuel et je déteste même leur compagnie. Je suis l’homme le plus superficiel au monde.’

Karl Lagerfeld travaillerait sur un parfum évoquant l’odeur des rayonnages des bibliothèques d’antan.

 

karl_lagerfeld karl_lagerfeld2 karl_lagerfeld3 karl_lagerfeld4

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s