Bibliothèques de l’Ecole Nationale Supérieure (ENS Ulm), Paris (France)

La mission première des bibliothèques de l’ENS est d’accompagner la formation par la recherche, dans toutes les disciplines des sciences, lettres et sciences humaines.
Cette mission se double d’une vocation d’aide à la recherche, au niveau doctoral et au-delà, adossée à des collections généralistes de haut niveau où se distinguent quelques pôles d’excellence plus spécialisés : Mathématiques, Sciences de l’Antiquité, Philosophie allemande.
Pour les mathématiciens, comme pour les chercheurs en Lettres et Sciences humaines, les bibliothèques de l’ENS constituent de véritables « laboratoires », ce que manifestent concrètement les espaces documentaires, en accès direct aux rayons.

Les ressources documentaires de l’ENS, ce sont :

  • 800 000 documents dans toutes les disciplines des Sciences, Lettres et SHS, et 2 800 périodiques vivants ;
  • des ressources électroniques en expansion : 25 bases bibliographiques, et plusieurs milliers de périodiques, dictionnaires et e-books ;
  • 9000 m² d’espaces publics et de services
    soit l’une des plus grandes collections nationales pluridisciplinaires au niveau recherche, en libre accès aux rayons ;
  • des collections patrimoniales témoignant du développement continu des fonds depuis le début du 19e siècle, intégrant plusieurs dons prestigieux (fonds Cuvier, Simiand, Bouglé, Canguilhem, etc.) et des fonds d’archives (Kastler, Dorival, etc.) utiles, en particulier, à l’histoire intellectuelle du 20e siècle ;
  • un rayonnement international que manifestent les 70% de titres étrangers dans les collections et le réseau d’échanges de publications avec plus de 400 partenaires académiques, en Lettres et en Mathématiques, dans le monde.

Longtemps réunies en un seul lieu – la salle classée du 45 rue d’Ulm, inaugurée en 1847 en présence de Victor Hugo -, les collections littéraires et scientifiques se sont considérablement développées. Dès la fin du 19e siècle, les fonds de Sciences expérimentales ont rejoint progressivement les laboratoires de Physique, de Chimie et de Biologie, pendant que les collections de Mathématiques se développaient rue d’Ulm. Les collections des Humanités puis des Sciences humaines se sont étendues, et sont installées rue d’Ulm, et boulevard Jourdan depuis la fusion avec l’École nationale supérieure de jeunes filles (1985).
Aujourd’hui, le Catalogue commun en réseau recrée virtuellement l’unité originelle des fonds de l’ENS et permet le dialogue avec d’autres réseaux.

 

ulm ulm2 ulm3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s